Rechercher
  • frederique STREF

Bien vivre son expatriation : choisir (correctement) son « psy »


Qu’il doit être difficile aujourd'hui de choisir un psy lorsque l’on vit à l’étranger : psychologue, psychothérapeute ou counsellor, pour reprendre un terme familier à notre pays d’accueil... Comme la plupart des praticiens, j'ai été formé aux différentes techniques et j'en ai expérimenté un certain nombre à titre personnel. Diplômée en Psychologie et praticienne certifiée en neurolinguistique, je vous propose de débuter notre série avec un aperçu succinct de deux approches fondamentalement différentes que sont la théorie psychanalytique de source européenne et la thérapie centrée sur la personne de source américaine.


La thérapie psychanalytique


Cette méthode originale est élaborée pour faciliter la verbalisation de ce qui est inaccessible pour le sujet (car refoulé). Ces éléments refoulés sont déterminants, à l’insu de la personne qui s’étonne parfois d’exprimer, ou de réagir de façon contradictoire se sentant alors surprise et/ou frustrée d’être empêchée dans sa vitalité, sa créativité, et parle de déséquilibre dans sa vie quotidienne.


La thérapie psychanalytique montre que la représentation que chacun a de sa vie est liée au présent et structurée par la perception initiale échafaudée dans l’histoire passée de chacun et donc de façon tout à fait singulière. Nos réactions aux situations actuelles ne sont souvent que la répétition de réactions a des situations similaires appartenant au passé.


La psychanalyse dispose d’un protocole et d’un ensemble de conceptions qui permettent de saisir ces logiques inconscientes et, d’aider le sujet qui en souffre à élucider et se libérer de ses difficultés.


Citation de Sigmund Freud (1926) :

Les émotions non exprimées ne meurent pas. Elles sont enterrées vivantes et reviennent nous hanter plus tard sous une autre apparence


La Thérapie Centrée sur la Personne


La Thérapie Centrée sur la Personne (PCT) diffère des autres formes de thérapies. Lorsque les clients viennent pour la PCT, ils sont généralement dans un état d'incongruité, ce qui signifie qu'il y a une différence entre la façon dont ils se voient et la réalité.


Avoir une idée précise de soi (les pensées, les sentiments et les croyances que les gens ont à propos d'eux-mêmes) est la clé́ du PCT. L’objectif des thérapeutes PCT est d’aider les clients à atteindre un état de congruence ou une correspondance entre l'image de soi et la réalité.


Citation de Carl Rogers (1965) :

Le curieux paradoxe est que lorsque je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer

En conclusion, il est important de rappeler que chaque histoire est unique, et chaque désir diffèrent. Quelle que soit l'approche, le travail se fait en fonction de la qualité́ de la relation professionnelle entre le praticien et son client. Pour chacun, disposer d'un environnement et d'un créneau horaire privilégiés (à soi), où l'on peut se sentir absolument libre et en sécurité́, être, exprimer, et déposer tout ce qui n'est pas facile dans un environnement social traditionnel peut déjà̀ représenter une structure exceptionnelle.




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout